Suspect 95 rejoint DEF JAM Afrique francophone.
Suspect 95 première signature ivoirienne du label Def Jam

Universal Music lance son fameux label Def Jam en Afrique francophone. Ce label créé en 1984 a pour but de de mettre en avant des artistes de la culture hip-hop. C’est un label historique pour le rap.

Première signature ivoirienne sur le label, Suspect 95 qui tire son nom d’artiste du jeu DEF JAM : Fight for New York lancé par le mythique label du même nom DEF JAM peut se vanter d’avoir réalisé un rêve d’enfant.
SI son absence des réseaux a entraînée une spirale de spéculation, certains média lui attribuait un poste à la BAD quand d’autre une fin de carrière. Cette annonce vient en quelque sorte mettre fin à toutes ces spéculations.

DEF JAM s’installe en Afrique francophone.

Apres un lancement dans la zone Anglophone en début d’année qui a vu la signature d’artiste comme Nasty C, Def Jam installe ses bureaux dans la zone francophone.

Les équipes A&R et marketing de Def Jam Africa seront rattachées à celles d’Universal Music Sub-Saharian Africa & South Africa sous la direction de Sipho Dlamini.

Pour lui : « Def Jam a toujours été la référence du hip-hop et de la culture urbaine dans le monde entier« , avec des signatures telles que Run DMC, LL Cool J, Disturbing tha Peace, Jay-Z, Big Sean ou encore Kanye West. Le lancement du label sur le continent s’accompagne d’ailleurs de plusieurs signatures d’artistes sud-africains et nigérians tels que Boity, Cassper Nyovest, Nadia Nakai, Tellaman, Ricky Tyler, Nasty C, Vector, et Tshego.

Def Jam devient donc l’un des premiers labels principaux d’Universal Music Group à exister de manière autonome en Afrique.