Microsoft compte beaucoup sur sa Xbox One X pour relancer l’intérêt autour de la marque et de ses jeux. Ce nouveau pari semble fonctionner.

C’est la semaine dernière, le 20 septembre plus précisément, que débutaient les précommandes de la Xbox One X. Et si la console n’est commercialisée que le 7 novembre prochain (les spécifications sont par ici), l’engouement semble réel au pays de l’oncle Sam.

Le public semble avoir répondu à l’appel puisque certains géants de la vente en ligne comme Amazon annoncent déjà des ruptures de stock. On aurait pu croire que le positionnement tarifaire plus élevé (499,99 euros) n’aurait attiré qu’une petite partie de la clientèle, mais cela ne semble pas être le cas à première vue.

Une information à tempérer. La machine s’adressant d’abord aux inconditionnels de la marque, il se peut que ces derniers aient rapidement voulu réserver la console. D’autant plus que Microsoft ne communique pas sur les volumes. Il se pourrait donc que la firme de Redmond ait volontairement limité les stocks pour créer un effet de manque.

Cependant, la démocratisation des écrans 4K et la promesse d’amélioration graphique des jeux poussent de plus en plus de joueurs a envisager un changement de machine. La liste s’étoffe d’ailleurs de jour en jour puisque plus de 130 titres sont désormais concernés (on vous en parlait ici).

La France n’a pour l’instant pas l’air concerné par cette rupture de stock, mais Microsoft fait face à une domination de Sony et de sa PS4 dans l’hexagone. Les chiffres de ventes des prochains mois seront donc intéressants à analyser.